mardi 16 avril 2013

écouter: Jean-Yves Bosseur, L'Œuvre ouverte, d'un art à l'autre




écouter: Jean-Yves Bosseur, L'Œuvre ouverte, d'un art à l'autre, Minerve, 2013
Movimento par Jeanne-Martine Vacher, 23.03.2013

Présentation de l'éditeur
Le statut de l’œuvre d’art a connu de profonds bouleversements au XXe siècle, en particulier à partir des années 1950. Dans les différents champs d’expression, nombreux sont les artistes qui ont fait en sorte que leurs œuvres ne soient plus fixées sous une forme définitive, univoque, mais qu’elles puissent se présenter sous de multiples facettes.
Ce sont toutes ces modalités d’ouverture de l’œuvre qui sont tour à tour envisagées ici, dans les domaines de la musique (Cage, Boulez, Stockhausen...), de la littérature (Joyce, Queneau, Butor...), de la danse (Cunningham, Nikolaïs...), des arts plastiques (Calder, Rauschenberg, Nam June Paik et les artistes du mouvement Fluxus...), de l’architecture (Gehry, Buckminster Fuller,Yona Friedman...).
Mais l’ouverture de l’œuvre reste-t-elle une visée utopique, un projet dominé par des principes de nature combinatoire, ou bien contribue-t-elle à réduire l’écart entre celui qui produit et celui qui reçoit ? À l’heure où culture semble rimer davantage avec consommation, divertissement, voire distraction ou politique des loisirs qu’avec connaissance, le débat sur l’« œuvre ouverte » est, par définition, loin d’être clos.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire