samedi 20 avril 2013

écouter: Santiago Espinosa, L'Inexpressif musical suivi de Questions sans réponse par Clément Rosset

écouter: Santiago Espinosa, L'Inexpressif musical
Le Journal de la philosophie par François Noudelmann, 17 avril 2013
Santiago Espinosa
L'Inexpressif musical 
suivi de Questions sans réponse
par Clément Rosset
Encre Marine
2013

Présentation de l'éditeur
a musique, disait Strawinsky, est inexpressive par essence. Elle n'exprime ni les idées ni les émotions humaines; elle n'exprime qu'elle-même. Le sens et la beauté de la musique sont essentiellement musicaux: ils se trouvent dans les arrangements des sons dans le temps; toute autre "signification" de la musique est extra-musicale, et par là non-musicale. Aussi ce sens et cette beauté sont-ils inhérents à l'objet musical, c'est-à-dire à un objet qui n'existe qu'au présent, dans la mobilité, l'instantané, l'éphémère. En cela la musique se rapproche de la vie et constitue ainsi un objet merveilleux permettant à l'homme de se réconcilier avec le temps, d'où ce pouvoir infaillible qu'elle a, lorsqu'on lui prête l'oreille, de susciter la joie.
De l'inexpressivité de la musique à l'inexpressivité du réel, et vice versa; de la joie musicale à la joie de vivre, et inversement.
Santiago Espinosa (Mexico, 1978) est docteur en philosophie et traducteur. Ses travaux ont comme centre d'intérêt le rapport entre musique, littérature et philosophie.
Clément Rosset (Carteret, 1939) a enseigné la philosophie de 1967 à 1998 à la Faculté de Nice. Œuvres principales: La Force majeure et Le Réel et son double.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire