mardi 18 juin 2013

Robinson, ou la force des choses, Daniel Dezeuze, Patrick Saytour, Claude Viallat

Robinson, ou la force des choses

Daniel Dezeuze, Patrick Saytour, Claude Viallat

Ceysson  
2012
 
Présentation de l'éditeur
Cet ouvrage a été publié à l’occasion de l’exposition « Robinson ou la force des choses » programmée au MAMAC de Nice du 28 janvier au 27 mai 2012.
- Un entretien de Gilbert Perlein (conservateur en chef du MAMAC) avec chacun des artistes, suivi d’un catalogue des oeuvres pour
D. Dezeuze, P. Saytour et C. Viallat.
- Des reproductions d’oeuvres et photos d’ateliers.
- Un texte de Bernard Ceysson.
- Une liste des expositions personnelles et collectives des artistes.
- Trois biographies ainsi qu’une bibliographie sélective.
Nous avons souhaité pour cette exposition mettre en avant vos filiations avec le mythe de Robinson pour plusieurs raisons. D’abord, parce que dans vos démarches respectives, il y a vraiment ce rapport aux choses et à leur littéralité mais aussi à leur désuétude et à notre désir en tant qu’humain de possession et de transformation. Vous emmagasinez des choses oubliées qui sont pourtant à portée de main, proche de la nature mais aussi de l’enfance et de l’homme des bois. Et puis, vous vous les appropriez, les ré-agencez. Quel rapport entretenez-vous avec ces objets ?

Chez moi il y a cette idée de Robinson, ou du moins cette idée de Tarzan comme dans les films américains où on le voit dans sa cabane avec tout un système de cordes qui imite le primitif. Je pars du piège, de l’arc, du fil à plomb, de la clenche, de la romaine, de la cale, du contrepoids, de l’équilibre, de la mise en bascule, du garrot... Le bois est le châssis ; la ficelle est l’élément souple, la toile et à partir d’eux, je fabrique des systèmes qui mettent en jeu des liens et des éléments solides. Je voudrais qu’on lise tout le travail qui a été fait mais que l’ensemble reste dans sa précarité.

G. Perlein / C. Viallat




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire