lundi 8 juillet 2013

Les sons du théâtre: Angleterre et France (XVIe-XVIIIe siècle). Éléments d’une histoire de l’écoute

Les sons du théâtre
Angleterre et France (XVIe-XVIIIe siècle)
Éléments d’une histoire de l’écoute
Sous la direction de Xavier Bisaro et Bénédicte Louvat-Molozay
P.U.Rennes
2013

Les auteurs (Fichier pdf, 265 Ko)


Présentation de l'éditeur
On pense spontanément que le public des xvii e et xviii e siècles allait à l’opéra pour entendre des voix, des airs, des développements instru- mentaux propres à suggérer l’état d’âme de tel personnage, en somme de la musique. On sait aujourd’hui qu’il s’y rendait aussi pour admirer les changements à vue, machineries et eff ets spéciaux qui agrémentaient la repré- sentation, ou encore pour profi ter d’un ensemble d’impressions visuelles et sonores dépendant de ce qui se passait dans la salle elle-même. Il en va de même pour le théâtre parlé, que l’on allait alors « ouïr » autant que regarder. Les témoignages sur ce croisement du voir et de l’entendre sont, certes, nombreux, mais souvent peu explicites, les commentateurs de l’époque éprou- vant une diffi culté particulière à rendre compte de leur expérience d’auditeurs de théâtre. C’est à ce relatif silence de l’écoute qu’est consacré ce volume qui, en enquêtant sur les sons du théâtre, de leur enregistrement à leur transmission, propose de mieux cerner la perception auditive du spectacle à l’époque moderne. 
Issues d’un programme de recherche développé au sein de l’Institut de recherche sur la Renaissance, l’Âge classique et les Lumières (IRCL – UMR 5186 du CNRS), les contributions du présent volume portent sur les théâtres parlé et chanté, tant anglais que français, du xvi e au xviii e siècle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire