dimanche 1 septembre 2013

Solène Marry, L’espace sonore en milieu urbain

Solène Marry
L’espace sonore en milieu urbain
préface d’Henry Torgue
P.U.Rennes
2013


Présentation de l'éditeur
Au-delà de l’interrogation portant sur les procédés, méthodes et techniques à mettre en place par les aménageurs en fonction des localismes sociaux-spatio-temporels singuliers, notre objet de recherche porte sur la dimension du rapport sensible à l’espace public sonore ordinaire en milieu urbain. L’ambiance sonore est intrinsèquement liée à l’espace qui se caractérise par sa variabilité temporelle. Formes spatiales et formes sociales s’y rencontrent. C’est d’ailleurs là que réside l’intérêt de la recherche amorcée : les méthodes développées dans ce cadre en faveur de la perception sonore de l’espace public questionnent des dimensions de l’environnement (son, lumière, visibilité, objets saisis au niveau sensoriel et physique), du milieu (interactions, échanges sociaux) et du paysage (formes saisies au plan esthétique). 
Quels sont les paramètres influant sur la perception de l’ambiance sonore d’un espace public ? Cet ouvrage présente les formes, contextes et enjeux de l’évaluation sonore en milieu urbain. Quel lien peut-on établir entre l’aménagement et l’évaluation de l’ambiance sonore ? Quel rôle la « naturalité » et les formes urbaines jouent-elles sur l’évaluation d’un espace public ? L’ouvrage s’attache à démontrer l’importance de l’aménagement, de la place de la nature en ville et, plus particulièrement, de celle du végétal, comme facteurs déterminants dans l’évaluation spatiale et sonore du lieu. Il examine l’impact des formes urbaines et de leurs représentations mentales sur les percepts sonores. Les résultats d’une enquête à la méthodologie multi-facettes permettent de déterminer l’influence de divers paramètres tels que la naturalité, la minéralité, la saisonnalité et les formes urbaines sur l’évaluation spatiale et sonore d’espaces publics
Solène Marry est docteur en urbanisme mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité. Les résultats présentés dans cet ouvrage sont tirés du travail de doctorat réalisé dans le cadre d’une thèse Cifre entre l’école doctorale sciences de l’Homme, du politique et du territoire SHPT 454, laboratoire Pacte (politiques publiques, action politique, territoires) Territoire UMR CNRS 5194 et le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire