vendredi 21 février 2014

Márta Grabócz, Entre naturalisme sonore et synthèse en temps réel: Images et formes expressives dans la musique contemporaines

Márta Grabócz
Entre naturalisme sonore et synthèse en temps réel 
Images et formes expressives dans la musique contemporaines
Archives Contemporaines Editions
2013

Depuis le début du XXe siècle, mais surtout depuis l’avènement de la musique concrète et de la musique électronique en 1948 et 1951, de nouveaux matériaux musicaux voient sans cesse le jour.
La question que pose ce livre est la suivante : l’arrivée de ces nouveaux matériaux sonores a-t-elle un effet sur l’innovation morphologique, sur la création des nouvelles formes en musique ? Cette interrogation traverse plusieurs styles et tendances de la musique contemporaine :
— le naturalisme sonore : esthétique et oeuvres de François-Bernard Mâche ;
— la musique spectrale finlandaise et française, mais aussi hongroise : oeuvres de K. Saariaho,
M. Lindberg, L. Dubrovay, références aux oeuvres de T. Murail ;
— la musique mixte : interaction en temps réel entre l’instrument et l’ordinateur dans les années 1980 -1990 (Jupiter de Philippe Manoury, 1987) ;
— la musique post-sérielle (et expressive) : introduction aux oeuvres de György Kurtág.
La réponse à cette question est évidemment affirmative, même si l’on observe aussi un retour aux formes traditionnelles, dans le but d’offrir un compromis entre matériau nouveau et forme connue.
Les véritables innovations dans la conception structurelle peuvent être groupées selon cinq catégories : modèles naturels, modèles scientifiques, modèles empruntés à l’analyse des mythes ou des récits, structures de la stase (s’inspirant de l’organisation du sonore lui-même), modèles macro-structurels visuels (dessin ou peinture précédant la composition). C’est cette multiplicité des sources d’inspiration qui explique la présence dans le présent ouvrage de nombreuses illustrations graphiques, fournies par les compositeurs eux-mêmes.

Márta Grabócz est professeur à l’Université de Strasbourg (Faculté des Arts) et membre de l’IUF. Elle a publié huit livres (individuels et collectifs) dans les domaines de la signification, de la narratologie musicales et de la musique contemporaine. Derniers ouvrages parus : Musique, narrativité, signification, L’Harmattan, 2009 ; Sens et signification en musique, (ouvrage collectif), Hermann, 2007 ; Gestes, fragments, timbres. La musique de György Kurtág, (codirigé avec J.- P. Olive), L’Harmattan, 2009 ; Entre Orient et Occident. Les opéras de Peter Eötvös, (ouvrage collectif), Editions des Archives Contemporaines, 2012.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire